• Ail Rose d'Auvergne

    L’appellation «Ail d’Auvergne» est réservée aux aulx produits dans 45 communes du Puy-de-Dôme (63). C’est la rencontre entre des terres argilo-calcaires et un micro climat continental, sec et ensoleillé, qui sont à l'origine des qualités gustatives et de conservation de l’ail d’Auvergne.  Il s’épanouit sur les terres de Limagne, profondes et naturellement fertiles, sous la protection des volcans. L’ail d’Auvergne cultive ses différences !

  • Choux

    Le chou (frisé blanc et rouge), légume de la famille des crucifères. Devenue très populaire auprès des populations paysannes de tout le continent européen, cette plante potagère n'en était pas moins très appréciée par les rois. Elle trônait en effet aux banquets de Louis XIV notamment.

  • Echalote

    Plante bulbeuse, l'échalote a rapidement trouvé sa place en Auvergne, où elle a permis une diversification des productions.
    Elle préfère les sols sains, sans excès d'humidité.
    Les parcelles de St Genes du Retz, Sardon, ou Thuret lui conviennent parfaitement.

  • Fraise

    La fraise n'est pas véritablement un fruit, seuls devraient porter ce nom les akènes (grains durs) disséminés à la surface de la fraise, et qui dérivent effectivement des ovaires de la fleur. La partie charnue ne correspond en fait qu'au réceptacle hypertrophié de la fleur.

  • Framboise

    La légende veut qu'à l'origine la framboise soit un fruit blanc. La nymphe Ida, fille du roi de Crète et nourrice de Zeus voulait cueillir une framboise pour calmer le chagrin de ce dernier. Elle se piqua le sein aux épines du framboisier et le fruit prit alors une teinte rouge sang.
    Plus sérieusement, les framboisiers sauvages sont originaires des zones montagneuses d'Europe.

  • L'équipe de JDL

    12 personnes forment le personnel permanent de l'entreprise.
    Au moment de la récolte des pommes de terre, pendant 2 mois, 2 à 3 employés supplémentaires viennent grossir nos rangs.

  • Oignon

    Ce condiment, fort apprécié par les gaulois (qui croyaient que plus la pelure était épaisse, plus l'hiver serait froid), est couramment cultivé en Auvergne. Associé à l'ail et à l'échalote, il contribue à agrémenter et relever la saveur de nos plats. Plante herbacée, nous en consommons le bulbe, obtenu à partir de graines ou de bulbilles. Récolté entre juillet et septembre, il doit être séché avant d'être stocké, pour éliminer toute l'humidité des racines et de la tige. Conservé naturellement grâce à l'air frais hivernal, il peut être consommé jusqu'au printemps. Après il germera.

  • Pomme de terre fondante

    Cultivées depuis très longtemps par les agriculteurs auvergnats (comme en témoigne l'ancienne Halle aux pommes de terre d'Aigueperse), la pomme de terre, légume de base de l'alimentation humaine, a apporté sa contribution à  la gastronomie auvergnate (potée, truffade, aligot, pâté aux pommes de terre).

  • Pomme de terre jaune à chair ferme

    Cultivées depuis très longtemps par les agriculteurs auvergnats (comme en témoigne l'ancienne Halle aux pommes de terre d'Aigueperse), la pomme de terre, légume de base de l'alimentation humaine, a apporté sa contribution à  la gastronomie auvergnate (potée, truffade, aligot, pâté aux pommes de terre).

  • Pomme de terre rouge à chair ferme

    Cultivées depuis très longtemps par les agriculteurs auvergnats (comme en témoigne l'ancienne Halle aux pommes de terre d'Aigueperse), la pomme de terre, légume de base de l'alimentation humaine, a apporté sa contribution à  la gastronomie auvergnate (potée, truffade, aligot, pâté aux pommes de terre).

Vous aimeriez avoir des renseignements ?

Nous contacter